schema

Enfant

DigitalChampions.be veut faire de chaque enfant en Belgique un champion du numérique. Pour y parvenir, nous donnons aux enfants la possibilité de découvrir pendant leur temps libre les technologies de l’information. C’est en effet pendant les activités extrascolaires, dans un club ou une association que les enfants développent leurs intérêts et que s’éveillent les passions.

Coding

Quel est notre objectif?

D’ici 2020, nous voulons encourager 20.000 enfants (dont au moins 40% de filles) à participer à une séance de codage.

Qui sont les partenaires?

Le principal partenaire de CoderDojo Belgium est Telenet qui marque ainsi son soutien au STEM (science technology engineering and mathematics) et à l’agenda numérique. De plus en plus d’initiatives en ce sens voient le jour. Outre CoderDojo, plusieurs académies STEM proposent des activités incluant des ateliers de programmation, comme Arkades, Cre@te!T, Ingegno, JOMA, MakeIT kamp, Techniek- en Wetenschapsacademie, Topvakantie…
Plusieurs entreprises comme Cegeka, Deloitte, IBM, ING, KBC, Microsoft soutiennent ces initiatives de façon ponctuelle ou structurelle.

La meilleure façon d’apprendre la programmation aux enfants est de les laisser faire. C’est dans cet esprit que CoderDojo organise des séances plus ou moins gratuites, des dojos, destinées aux jeunes de 7 à 18 ans.
Lors de ces séances, les garçons et les filles apprennent à programmer, à concevoir des sites internet, à développer des applications, des petits jeux, etc. Ils rencontrent des jeunes qui partagent le même intérêt et échangent ensemble sur leurs réalisations. Avec CoderDojo, le développement et la programmation deviennent une expérience « ultra fun » !

Les dojos sont organisés librement et encadrés par des personnes disposant de suffisamment de connaissances dans le domaine des TIC et de dynamisme pour coacher des jeunes.

Découvrez Coderdojo

STEM

Quel est notre objectif?

Que d’ici 2020, au moins 80% des jeunes de 18 ans soient familiers avec les technologies numériques, c’est-à-dire qu’ils soient à l’aise avec les applications numériques et qu’ils disposent d’un certain nombre d’aptitudes numériques qui leur serviront plus tard sur le marché de l’emploi.

Le marché belge du travail fait face depuis de nombreuses années à un déficit structurel de main d’œuvre dans le domaine des techniques et des sciences exactes. Le fait que même en temps de crise, les offres d’emploi restent vacantes montre clairement que l’on a grand besoin de main d’œuvre qualifiée dans les domaines techniques.

L’académie STEM s’intègre dans le plan d’action STEM des autorités flamandes. STEM fait référence à Science, Technology, Engineering en Maths.

Au travers du plan d’action STEM, les autorités flamandes entendent éveiller et stimuler l’intérêt des enfants pour les sciences exactes et les techniques durant les temps libres. Elles espèrent ainsi inciter davantage de jeunes à s’orienter vers un métier dans ce secteur.

L’une des actions concrètes dans le cadre de la stratégie STEM est la création de l’académie STEM qui réunit les organisateurs d’activités extrascolaires. L’offre actuelle déjà variée s’étend encore.

L’académie STEM est coordonnée par Technopolis. En rassemblant toutes ces activités extrascolaires liées aux STEM sur le portail, on touche un plus vaste public et plus de participants potentiels. De plus, l’académie STEM s’efforce de lancer de nouvelles activités pour que plus d’enfants encore aient accès à une activité STEM dans leur région.

Découvrez le site internet STEM

élève

En secondaire, nous poursuivons la formation de nos champions du numérique. Nous veillons à ce que l’enseignement, les contenus didactiques et les méthodes d’apprentissage soient numérisés et préparent ainsi les élèves aux études qu’ils feront plus tard ou au marché du travail. Les compétences numériques que les élèves peuvent acquérir dans l’enseignement secondaire peuvent être testées en entreprise. Nous créons une attitude positive chez les élèves, les enseignants, les écoles à l’égard des technologies numériques, tout en en décelant les pièges.

STEM

Quel est notre objectif?

Que d’ici 2020, au moins 80% des jeunes de 18 ans soient familiers avec les technologies numériques, c’est-à-dire qu’ils soient à l’aise avec les applications numériques et qu’ils disposent d’un certain nombre d’aptitudes numériques qui leur serviront plus tard sur le marché de l’emploi.

Le marché belge du travail fait face depuis de nombreuses années à un déficit structurel de main d’œuvre dans le domaine des techniques et des sciences exactes. Le fait que même en temps de crise, les offres d’emploi restent vacantes montre clairement que l’on a grand besoin de main d’œuvre qualifiée dans les domaines techniques.

L’académie STEM s’intègre dans le plan d’action STEM des autorités flamandes. STEM fait référence à Science, Technology, Engineering en Maths.

Au travers du plan d’action STEM, les autorités flamandes entendent éveiller et stimuler l’intérêt des enfants pour les sciences exactes et les techniques durant les temps libres. Elles espèrent ainsi inciter davantage de jeunes à s’orienter vers un métier dans ce secteur.

L’une des actions concrètes dans le cadre de la stratégie STEM est la création de l’académie STEM qui réunit les organisateurs d’activités extrascolaires. L’offre actuelle déjà variée s’étend encore.

L’académie STEM est coordonnée par Technopolis. En rassemblant toutes ces activités extrascolaires liées aux STEM sur le portail, on touche un plus vaste public et plus de participants potentiels. De plus, l’académie STEM s’efforce de lancer de nouvelles activités pour que plus d’enfants encore aient accès à une activité STEM dans leur région.

Découvrez le site internet STEM

iRESPECT

Quel est notre objectif d’ici 2020?

Que les enfants apprennent à surfer sur internet de manière sûre et constructive.
Que les enseignants aient suffisamment de connaissances dans le domaine des médias sociaux et d’internet, pour que leurs élèves puissent aiguiser leur esprit critique.

Qui sont les partenaires?

Le projet iRespect est une initiative commune de Child Focus, B-CCENTRE, EMSOC et de Saskia Van Uffelen, « Digital Champion » pour la Belgique, avec le soutien de la Commission européenne et de l’IWT.

Le kit iRespect est un outil pédagogique à la disposition des enseignants qui souhaitent travailler sur le thème du respect de la vie privée sur internet avec des élèves de 10 à 14 ans. Grâce à son approche inclusive et aux études préalables qui ont été effectuées pour le mettre au point, cet outil convient parfaitement aux écoles spécialisées de type 1 et 8.

Le kit contient un dvd avec dix petites vidéos interactives de prévention permettant de travailler de façon créative autour de la protection de la vie privée sur internet. Chaque vidéo est accompagnée d’une fiche pédagogique qui permet à l’enseignant d’acquérir le know-how et les ficelles didactiques nécessaires pour lancer le débat. Les élèves, plongés dans des situations concrètes, sont invités à faire des choix. Le but est d’inciter les enfants à réfléchir à la situation en faisant preuve d’esprit critique et à leur apprendre à aborder des situations problématiques sur internet.

Les thèmes suivants sont abordés lors des 10 leçons :

  1. Mon secret… en ligne où hors ligne ?
  2. Choisir un bon mot de passe
  3. Réfléchis avant de cliquer !
  4. Net sur le net
  5. Montre tes talents mais pas n’importe comment
  6. Cap ou pas cap ?
  7. Prends soin de ta réputation
  8. Comment gérer mes données ?
  9. Un problème ? Des solutions !
  10. Faire ses devoirs ? Je trouve tout sur Internet

Le kit iRespect est distribué dans toutes les écoles primaires de Belgique. iRespect est aussi disponible en ligne sur
www.clicksafe.be

CURSUS

Quels sont nos objectifs? 

L’acquisition de compétences électroniques est intégré dans le cursus de chaque filière d’étude. Ce cursus numérique est flexible ; les pouvoirs publics, les entreprises et l’enseignement y donnent forme conjointement. Les aptitudes tant actuelles que futures sont mises à l’honneur. Notre objectif est aussi d’atteindre un cursus entièrement en ligne et nous veillons à la possibilité d’un apprentissage personnalisé.

Qui assure le suivi?

Les ministères et les établissements scolaires compétents prennent à cœur ces recommandations et soutenus en ce sens par plusieurs professeurs, ils veulent intégrer pleinement les sciences informatiques dans les normes d’enseignement d’ici 2016.

L’Académie royale flamande de Belgique des Sciences et des Arts (KVAB) et la Jeune Académie se sont penchées, avec des représentants de l’industrie et des experts de l’enseignement, sur l’enseignement de l’informatique dans les écoles primaires et secondaires flamandes et ont mis leurs conclusions en perspective des évolutions internationales actuelles dans ce domaine. Ils ont ainsi publié en avril 2015 un rapport conjoint intitulé “Sciences informatiques dans l'enseignement obligatoire” qui formule des recommandations politiques.

Tant dans l’enseignement primaire que secondaire, tous les élèves doivent acquérir une base en informatique. Les élèves présentant un intérêt spécifique pour les sciences et/ou les technologies doivent en outre avoir la possibilité d’approfondir encore leurs connaissances de ces matières.

Il faut former suffisamment de bons professeurs d’informatique et il faut intégrer des bases informatiques dans d’autres formations pour enseignants pertinentes.

Ce rapport et ces recommandations s’inscrivent dans la tendance internationale qui consiste à consolider et à élargir l’enseignement actuel dans le domaine des TIC. L’accent actuellement mis sur l’utilisation d’applications s’avère trop restrictif. Une bonne compréhension des bases de la science et des technologies (“foundations”) ainsi que des implications personnelles et sociales de celles-ci  (“implications”) se révèlent indispensables dans le cadre d’un enseignement efficace et durable en matière de TIC.

Transformation kits

Comment les aidons-nous?

Avec l’aide de consultants expérimentés, nous voulons sensibiliser les directions et les soutenir. Nous prévoyons une feuille de route standard et nous les coachons pour qu’elles mettent en place une école numérique moderne.

Comment mesurons-nous les progrès?

Nous voulons que 50% des écoles primaires et secondaires en Belgique aient un plan d’action pour le numérique qui leur permet d’atteindre d’ici 2020 un meilleur niveau de maturité « digitale ».

Qui sont les partenaires?

Accenture, Deloitte et la Communauté flamande.

Pour faire de chaque école belge une école numérique, il est crucial d’impliquer la direction de l’établissement. Nous voyons aujourd’hui que les directions qui ont une stratégie claire pour mettre leur école à l’heure numérique enregistrent de meilleurs résultats.

Toutes les directions ne sont pas aussi convaincues de l’importance du numérique ou ne savent pas comment l’intégrer efficacement.

étudiant

Pour mieux préparer les étudiants aux défis présents sur un marché du travail numérique et aux incroyables possibilités qu’il offre, nous misons sur l’acquisition de connaissances et d’aptitudes numériques dans l’enseignement supérieur ou universitaire.

  • Méthodes d’apprentissage : d’une part, il faut concevoir de nouveaux contenus didactiques et de meilleures méthodes d’apprentissage, en utilisant de façon optimale les technologies pour atteindre les objectifs d’apprentissage. Nos établissements scolaires devront à l’avenir offrir un enseignement ouvert et en ligne. Nous visons un enseignement qui soit ouvert en termes d’accessibilité, de rythme, de lieu, de temps et de programme, mais aussi la disponibilité de matériel pédagogique qui peut être utilisé librement.
  • Emplois numériques : par ailleurs, il faut miser sur les compétences des étudiants : des aptitudes en marketing (publicité, utilisation de site internet et médias sociaux), en design (web design, techniques de présentation), en codage et en développement.

Dotés de ces aptitudes, les diplômés de demain seront attractifs sur le marché du travail. C’est aussi une de nos priorités. Nous encourageons les sociétés à attirer des jeunes dans leurs départements TIC et autres départements novateurs de l’entreprise. D’autre part, nous encourageons l’entrepreneuriat en Belgique, en créant un environnement dans lequel les diplômés peuvent développer leurs idées innovantes et originales et lancer leur propre entreprise.

Stages

Quels sont nos objectifs?

Les entreprises permettent aux jeunes diplômés d’appliquer les compétences électroniques acquises pendant leur formation et de les approfondir. Les jeunes diplômés peuvent ainsi rapidement occuper de hautes fonctions.

Qui nous soutient?

Accenture, Agoria, AUGent, Dell, Ericsson, SPF Économie, Forem, Google, Microsoft, Proximus, VDAB, VUB.

S’il y a bien un moyen idéal pour otpimiser les connaissances des étudiants dans le domaine des technologies numériques et les faire coïncider avec les besoins du monde du travail, ce sont les stages de longue durée en entreprises. Plusieurs entreprises offrent des programmes d’entrainement au management aux jeunes diplômés. Ces stages durent en moyenne 1 à 3 ans. Les stagiaires découvrent les différents départements de l’entreprise et emmagasinent des connaissances et de l’expérience dans différents domaines. Ils découvrent ce qu’ils aiment faire et les compétences dans lesquels ils se distinguent. La formation, le développement personnel et le coaching occupent aussi une place importante. Les stagiaires ont souvent un maître de stage dont le rôle est d’accompagner leur stagiaire et de l’aider à évoluer dans l’entreprise.

Ces stages donnent la possibilité aux entreprises d’attirer de grands talents, des jeunes gens qui remettent en question les méthodes de travail actuelles dans l’entreprise, en portant un regard neuf sur les outils et les processus. Cela permet aux entreprises de se renouveler et de s’adapter à un marché en évolution.

Adulte

Chez les adultes de tous âges aussi, nous continuons à investir dans la formation aux technologies numériques. Nous les sensibilisons à l’importance de disposer de compétences dans ce domaine pour décrocher un emploi différent/plus intéressant. Pourquoi n’envisageraient-ils pas un emploi dans le secteur des TIC? Nous ciblons les personnes qui ne possèdent aujourd’hui aucune connaissance en la matière et nous participons ainsi à leur intégration dans la société et sur le marché du travail.

Formation continue

Quel est notre objectif?

Qu’en 2020, au moins 80% des Belges disposent de suffisamment d’aptitudes numériques pour occuper ces nouveaux emplois.

Qui est partenaire?

Actiris, Forem, VDAB.

En 2020, la Commission européenne prévoit que 90% des emplois nécessiteront des aptitudes dans le domaine numérique. À l’heure actuelle, 60% des Belges seulement disposent de suffisamment de compétences pour occuper ces emplois.

Il est donc essentiel que nous incitions chacun à parfaire tout au long de sa vie ses compétences personnelles dans le domaine des technologies numériques. Les citoyens peuvent ainsi facilement se réorienter dans un marché du travail en constante évolution.

Inclusion numérique

Quel est notre objectif?

Que 70% des Belges sur le marché du travail aient la possibilité de suivre une formation dans le domaine du numérique.

Qui se joint à nous?

Agoria, VDAB, Le Forem.

Tout le monde n’a pas les moyens, la chance, les aptitudes ou la confiance en lui pour s’initier aux nombreuses possibilités offertes par les nouvelles technologies numériques ou pour les utiliser pleinement. Au travers de mesures ciblées, nous voulons réduire la fracture numérique en veillant à ce que personne ne soit exclu. Nous sommes particulièrement attentifs à certains groupes cibles, comme les séniors, les moins nantis ou les personnes de langue étrangère.

Puisque internet permet de connecter les gens, nous promouvons les innombrables possibilités offertes par le net pour informer les gens, les impliquer dans le débat public, les mettre en contact avec un nouvel employeur, leur permettre de rester en contact avec leur famille ou leurs soignants.

Digital Bath

Que faisons-nous concrètement?

Nous commençons par tester les connaissances de 3000 chefs d’entreprises dans le domaine numérique. En fonction des résultats des tests, nous mettons en place des actions ciblées.

Nos partenaires?

Agoria, Accenture, Acteris, Dell, Deloitte, Ericsson, SPF Économie.

DigitalChampions.be mène avec plusieurs partenaires une action pour expliquer de manière simple à chacun en quoi consiste le monde du numérique aujourd’hui. Cela va bien plus loin que le seul domaine des technologies. C’est une nouvelle façon d’entreprendre, de vivre, d’apprendre, de diriger, de faire de la gestion de risques, basée sur les nouvelles technologies.

Quelles sont les opportunités de l’impression 3D pour l’économie? Que pouvons-nous faire pour inciter des entrepreneurs à prendre des initiatives en Belgique? Comment mieux les soutenir? Comment faire en sorte que la Belgique s’illustre encore davantage en tant que société de la connaissance ?